Cultiver l’innovation en entreprise : Stratégies pour un environnement créatif

En termes d’innovation, il peut très bien arriver que les grandes entreprises connaissent une période de creux : difficulté à générer des idées novatrices, prévalence des innovations en techno-push, difficulté de prise d’initiatives des employés, etc. Mais d’où peut bien venir ce genre de souci : d’un processus trop sélectif, d’une panne d’inspiration ? Cet article vous partage les conseils grâce à quoi vous pourriez mettre en place une culture de l’innovation beaucoup plus impactante au sein de votre entreprise.

Privilégier la culture de l’erreur au lieu de la culture du blâme

Le plus souvent l’échec, ce qui n’est pourtant pas toujours le cas, est considéré comme un aveu de faiblesse. Pourtant, il est formateur. En effet, ce sont les leçons des échecs qui sont les plus retenues, non celles des réussites. Certains grands groupes, et start-ups de renoms sur le marché profitent de ces échecs en capitalisant leurs erreurs pour ensuite les assumer au grand jour. 

A lire également : Quels sont les avantages de la formation taxi ?

La prise de risque peut être déstabilisant dans des entreprises qui adoptent des modèles plus traditionnels. Le plus souvent, ce sont des modèles qui jouent sur une coordination centrale, avec le souhait de maîtriser l’intégralité de la chaine de l’innovation. Pour que la prise de risque ne conduit pas à une envie de faire tout et n’importe quoi, les acteurs innovants, mettent au point l’organisation de la prise de risque en ayant recours à la méthode OKR (Objectives Key Results). Vous pouvez faire appel à un cabinet de conseil en transformation , pour vous accompagner dans la mise en place d’une culture de l’innovation dans votre groupe. 

Impliquer tout le monde dans l’innovation

La bonne pratique pour instaurer l’innovation au sein d’une entreprise, est d’impliquer chaque employé, avec la collaboration mise au cœur de la culture de l’innovation de l’entreprise. Ainsi, tout le monde est libre de proposer des idées et de les porter ensuite au plus haut niveau. De nombreux groupes ont pu tirer profit de cette méthode. 

En parallèle : CAP électricien, un diplôme ouvrant la voie à une carrière stable

Il est également essentiel de privilégier la diversité, puis de favoriser l’investissement dans les compétences des équipes. La capitalisation sur la diversité des compétences et des profils peut se caractériser par l’investissement dans un processus RH complet. Ce dernier permet de procéder au recrutement des collaborateurs au profil entrepreneurial. C’est aussi une excellente manière d’assurer l’accompagnement, le suivi ainsi que la formation des collaborateurs en termes d’innovation de manière personnalisée.

Adopter la politique de la transparence et la communication

Une bonne transparence ainsi que des canaux de communication efficaces, sont des moyens excellents pour consolider la culture du risque, l’implication de chacun ainsi que la diversité des compétences. La transparence favorise une plus large diffusion de la démocratisation de l’échec ainsi que la prise de risque par les enseignements qui peuvent en être tiré. Tout ceci se fait, sans pour autant négliger la puissance du collectif et des compétences de chacun. 

Une communication plus efficace, que ce soit vers ou depuis les équipes opérationnelles est un gage davantage d’adhésion auprès des équipes. En effet, chacun pourra participer à l’élaboration de l’édifice en apportant sa pierre et influencer de manière positive la direction de l’entreprise.