Captive financière : tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

Les captives de financement sont des entités créées par les entreprises afin de financer leurs activités. En tant que propriétaire de la captive de financement, une entreprise peut jouir de plusieurs avantages. Plus particulièrement, la société pourra bénéficier d’un meilleur contrôle sur les coûts et les risques financiers. Pour ce faire, les captives de financement émettent des polices d'assurance pour couvrir les risques financiers de l'entreprise. Cela peut s’agir de pertes dues à des événements imprévus ou encore à une baisse des revenus. Souhaitez-vous en savoir plus sur les captives de financement ? Si tel est le cas, vous vous trouvez justement au bon endroit. En effet, cet article vous permettra de découvrir les historiques, le fonctionnement et les différents types de captives de financement.

Historique de la captive financière

Les premières captives financières ont été localisées au cours des années 1920 aux États-Unis. Plus particulièrement, lorsque le General Motors a décidé de concurrencer Ford en proposant à ses clients de monter en gamme et d’acheter leur nouveau véhicule à crédit. En conséquence, une filiale bancaire s’est créée, la GMAC. Cette dernière a permis au constructeur d’optimiser sa démarche commerciale par le biais du financement des ventes. 

Avez-vous vu cela : Comment se procède la fonderie aluminium pour obtenir des pièces métalliques ?

Même si plus tard, General Motors a dû céder plusieurs pourcentages de GMAC, cette solution est encore d’actualité. En effet, la location financière est de plus en plus privilégiée face à l’acquisition ou au crédit bancaire. Notamment, auprès des entreprises et des particuliers qui souhaitent préserver leur trésorerie disponible. Pour preuve, vous pouvez consulter le site officiel de Cap Financement.

Tout sur le principe de fonctionnement

La captive s’agit d’une filiale de financement créée par une société mère afin de proposer ses produits et/ou services grâce à la location financière ou le crédit-bail à ses clients finaux. En effet, comme les sociétés mères ne disposent pas des compétences nécessaires pour gérer le financement des sociétés, ils sont dans l’obligation de créer une joint-venture telle que la coentreprise en résultant qui est conjointement créée par deux entreprises expertes dans leur domaine respectif. Sans aucun doute, ce facteur est avantageux pour l’entreprise comme pour les clients. En effet, ce dernier pourra ainsi bénéficier d’une solution clé en main.

A découvrir également : Se débarrasser du spam téléphonique grâce à l’annuaire inversé

Les différents types de captives de financement existant

Actuellement, les captives de financement peuvent prendre plusieurs formes disposant chacune de ses avantages et ses inconvénients. Les types de captives les plus courants concernent les suivants : 

  • Les captives de trésorerie : ayant été créées pour la gestion des flux de trésorerie d'une entreprise, elles sont principalement employées pour le financement des investissements à long terme. Cela peut s’agir de bâtiments, d’équipements, de projet de recherche et développement et même d’acquisitions et de fusions.
  • Les captives d’assurances : offre une meilleure gestion des risques d'assurance d’entreprise. 
    Assurément, elles ont la capacité de couvrir les risques non pris en charge par les assureurs traditionnels. Elles sont donc utilisées pour couvrir les risques d'assurance de la couverture des dommages, de la responsabilité civile, de la propriété, de la protection de l'environnement, etc.
  • Les captives mixtes : combinant les caractéristiques des captives de trésorerie et des captives d'assurance. Elles permettent à la fois de financer les investissements à long terme et de couvrir les risques d’assurance d’une société. Il s’agit sans aucun doute de la meilleure alternative pour financer et gérer les risques de trésorerie et d’assurance.