Dénichez la banque française pour votre emprunt en tant qu’expat

Vous avez quitté votre ville natale pour vivre et travailler dans un nouveau pays. À ce moment-là, il peut sembler pénible pour vous d’acquérir votre résidence secondaire. Pour cela, un emprunt auprès d’une banque française peut être une solution pour votre investissement immobilier. En effet, plusieurs établissements peuvent aider les non-résidents en France à acquérir leur bien immobilier.

Quels sont les différents types d’établissements qui empruntent de l’argent ? 

Il existe plusieurs types d’établissements qui aident les non-résidents à obtenir un emprunt pour l’achat de biens immobiliers. Il y a :

Avez-vous vu cela : Utiliser un sac à dos publicitaire en coton pour se faire connaître

  • Les banques traditionnelles ;
  • Les banques mutualistes ;
  • Les banques d’investissement ;
  • Les établissements bancaires commerciaux ;
  • Les caisses de crédit municipal.

D’abord, la banque traditionnelle propose à ses clients des comptes avec carte bancaire, un découvert autorisé, un chéquier, un crédit et de l’épargne. Elle dispose d’une agence physique où les clients peuvent déposer leurs chèques et espèces directement et rencontrer un conseiller personnel. 

Ensuite, la banque mutualiste, détenue par ses clients sociétaires et non par des actionnaires, finance des activités professionnelles qui n’ont pas accès au crédit. Les artisans et les commerçants placent de l’argent ou font des prêts au sein de ces banques. 

A lire aussi : Comprendre les salaires des chefs de projet : facteurs clés à considérer

La banque d’affaires, ou banque d’investissement, est réservée aux entreprises matures, les accompagnant dans leurs opérations financières et activités de marché. Les établissements bancaires commerciaux se concentrent sur les activités commerciales.

 Enfin, la caisse de crédit municipal est à la fois un établissement public communal et une entreprise de nature bancaire, proposant des activités bancaires telles que les crédits, la réception de fonds publics et des services de paiements. En continuant votre lecture, vous pouvez voir les banques qui prêtent de l'argent aux non-résidents

Quelles sont les conditions de l’emprunt d’un non-résident ?

Pour obtenir un emprunt dans une banque française, un non-résident doit connaître certaines conditions. Tout d’abord, il doit respecter les mêmes conditions que les résidents de France, c’est-à-dire avoir une situation financière stable et un projet immobilier solide et réalisable. De plus, la banque peut demander un apport personnel pouvant atteindre jusqu’à 20 ou 30 % du montant emprunté, contre 10 % pour les résidents. 

Par ailleurs, un expatrié doit obligatoirement souscrire à une assurance emprunteur dans le pays où il vit. Les prêts aux non-résidents étant plus risqués, les banques demandent des garanties supplémentaires, l’assurance emprunteur étant souvent jugée insuffisante. Enfin, elles peuvent exiger des contreparties, comme la souscription à une assurance-vie ou à un produit financier similaire, avant d’accorder le prêt immobilier.

La procédure de demande de prêt pour les non-résidents

Lorsque vous êtes prêt à faire une demande de prêt en tant que non-résident, il est important de se préparer minutieusement. Le processus peut varier légèrement d'une banque à l'autre, mais certains éléments sont généralement constants. Vous devrez fournir une documentation détaillée, y compris des preuves de revenu, des relevés bancaires, des justificatifs de domicile tant dans votre pays d'origine que dans le pays de résidence, et éventuellement des déclarations fiscales. Il est également conseillé de préparer un dossier solide démontrant la viabilité de votre projet immobilier, notamment en incluant des évaluations immobilières, des plans et des prévisions budgétaires.