Comment se procède la fonderie aluminium pour obtenir des pièces métalliques ?

De nombreuses personnes se posent sûrement des questions sur la fabrication des pièces métalliques. Pour vous répondre, cette transformation s’appelle la fonderie aluminium, dont le procédé s’effectue généralement dans une industrie. En imaginant la forme et la taille de ces pièces, on peut tirer une conclusion que c’est une technique assez complexe. Pourtant, il n’y a pas que dans l’industrie que la transformation de l’aluminium se produise. En effet, le secteur de l’automobile, du naval et d’autres encore, en utilise pour fabriquer diverses pièces. D’où la question suivante : comment se procède la fonderie aluminium pour obtenir des pièces métalliques ? Découvrez dans ce cas, les multiples réponses à vos questions. 

Préparer le métal et l’alliage 

Premièrement, il est important de préparer le métal qui va servir pour la fonderie. C’est là que l’aluminium devient le plus utilisé, car il possède des propriétés intéressantes pour la fonderie aluminium. En effet, ce métal est léger, résistant et peut s’allier à d’autres métaux afin de former des pièces performantes. 

D’ailleurs, l’alliage d’aluminium se compose de plusieurs éléments qui sont :

  • Le cuivre
  • Le magnésium
  • Le silicium
  • Le zinc

Cependant, tout va dépendre de la demande par rapport au rendu de la pièce. Mais les normes doivent toujours être respectées bien que les clients ont des exigences spécifiques. Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur les entreprises spécialisées, le web détient toutes les informations. 

Concevoir le moule et les noyaux

Lorsque le fabriquant connaît les métaux pour l’alliage, c’est seulement après qu’il puisse concevoir le moule pour la fonderie d’aluminium. En fait, il s’agit d’un moule qui va permettre d’obtenir la forme souhaitée, dont le matériau est conçu spécialement pour supporter une température élevée. 

Par ailleurs, la conception de ces moules reste méconnue de tous, alors qu’elle peut se faire avec du sable, de la céramique ou encore du métal. Ce qui nécessite, par contre, de savoir la complexité des pièces pour ensuite, faire le choix du matériau pour le moule. C’est pour cela que la réalisation d’un modèle 3D est toujours recommandée avant la fonderie aluminium en pièces métalliques. Et avec la technologie avancée, c’est normal que des logiciels facilitent cette tâche en réalisation quelques modèles. 

Après avoir choisi le modèle adapté, la création d’un moule négatif avec le même matériau doit se faire. Ce dernier va servir de base pour la fabrication du moule positif, qui sera utile pour la coulée de l’alliage. Mais à quel moment les noyaux interviennent ? Alors, ces noyaux ne sont utiles que s’il y a un espace vide ou une cavité, car ils vont être placés de manière temporaire seulement. Ils pourront ensuite être retirés facilement quand les alliages seront solides. 

Étapes de la coulée de l’alliage pour la fonderie aluminium

Quand le moule et les noyaux sont prêts, c’est là que la coulée de l’alliage peut enfin commencer. Par contre, quelques méthodes existent, à ne citer que la coulée en gravité, qui se fait directement en versant l’alliage dans le moule. Après, il y a la coulée en basse pression, en injectant l’alliage à faible pression pour remplir les cavités. En dernier, il y a la coulée en coquille qui se referme hermétiquement pour éviter les fuites. Ce qui vous donne la possibilité de choisir laquelle convient à vos besoins.