CACES R482 Chariot télescopique : définition, utilisation et exigences légales !

Le CACES R482 s’agit du Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité des engins de chantier selon la recommandation CNAM-TS R 482. Composé de 11 catégories d’engins différents, le CACES R482 Chariot télescopique concerne la catégorie F. L’objectif de cette formation est d’offrir une immersion dans les techniques de conduite du chariot télescopique, la maintenance des équipements ou encore de la sécurité au travail. Cela, parque la conduite de cet engin fort puissant présente plusieurs risques. À titre de rappel, le chariot télescopique est une machine spécifiquement employée pour atteindre les objets en hauteur. Plus particulièrement, dans le cas où les engins de levage ne sont pas efficaces. Équipée d’un bras télescopique, il permet de lever, de déplacer et de transporter des charges lourdes. Que ce soit dans le domaine de la construction, de l’agriculture, ou encore de l’industrie, le chariot télescopique s’avère incontournable. Dans cet article, vous pourrez découvrir un aperçu complet et précis du CACES R482 chariot télescopique. 

Descriptifs du chariot télescopiques

Avant de décider de se former au CACES R482 catégorie F et de passer son permis avec GEFOR, il reste important de découvrir les principales caractéristiques techniques et les différentes utilisations du chariot télescopique.

Lire également : Conseils pour choisir une plaque funéraire

Les principales caractéristiques techniques du chariot télescopique

Le chariot télescopique se présente en une large gamme de choix. Pour définir l’engin dont vous avez besoin, il est nécessaire de considérer certaines caractéristiques techniques. Ces dernières concernent la taille, le poids, la capacité de levage, le type et la portée.

La taille et le poids

Il est important de définir à l’avance la taille de votre chariot télescopique. En effet, il faut bien s’assurer à ce que votre engin puisse passer les portes de votre chantier. Concernant le poids, il est également nécessaire de le considérer puisque ce dernier affectera grandement la capacité de levage de votre machine.

A lire en complément : Comment organiser une soirée d'entreprise inoubliable à Nice ?

La capacité de levage

Comme mentionné ci-dessus, la capacité de levage est déterminée par le poids de la charge que vous allez soulever. Pour faire le bon choix d’engin, il est préférable d’opter pour un appareil de manutention télescopique de capacité de levage supérieure au poids de la charge la plus lourde que vous allez soulever.

Le type

Le chariot télescopique peut être classé en deux modèles : rotatif et fixe. Pour le cas du modèle rotatif, il dispose d’une tourelle rotative qui lui permet de tourner à 360°. Cela est un réel avantage si vous souhaitez atteindre des zones difficiles d’accès.  Concernant le modèle fixe, il sera principalement employé pour lever les palettes sur de grandes hauteurs.

La portée

La portée sera déterminée par la hauteur de la charge dont vous allez soulever. Pour cette raison, vous devez choisir un engin dont la portée sera supérieure à la hauteur de la charge la plus haute que vous allez soulever.

Les différentes utilisations du chariot télescopique

La grande polyvalence du chariot télescopique le rend incontournable dans divers secteurs d’activités. Voici donc quelques exemples des secteurs où on le retrouve le plus souvent :

  • Le domaine du BTP : qu’il s’agisse de travaux en hauteur, de levage de matériaux ou d’installation de structures, le chariot télescopique reste indispensable.
  • Le domaine pétrolier et gazier : cette machine est incontournable tant pour les interventions onshore que celles offshore.
  • L’agriculture : pour ce domaine, cet engin est parfait pour la maintenance des bâtiments agricoles et la manutention des produits agricoles.
  • L’industrie : sans nul doute, presque toutes les opérations en entrepôt nécessitent l’usage du chariot télescopique. Cela, sans compter son importance dans le déplacement des charges lourdes.
  • L’entretien d’espaces verts : cet engin est d’une grande importance dans le cas où il faut effectuer des travaux paysagers en hauteur.

Les exigences légales et les réglementaires y afférents

Avant de procéder à la formation et d’utiliser le chariot télescopique, vous devez d’abord être en connaissance des exigences légales et réglementaires existantes.

Les réglementations liées à la formation

Pour être éligible à la formation, l’individu doit au moins être âgé de 18 ans. Dans le cas contraire, il devra disposer d’une dérogation de l’inspecteur du travail. Sans aucun doute la personne doit être apte médicalement et maîtrise le socle commun de connaissances et de compétences. Une fois qu’il aura réussi à passer les examens (théories et pratiques), il obtiendra un certificat d’aptitude. Ce dernier sera valable sur toute la France pour une durée de 10 ans. Au-delà de ce délai, il faut procéder à la réactualisation des connaissances et repasser le test.

Les réglementations liées à l’utilisation du chariot télescopique

Les chariots télescopiques sont désignés comme « engins de manutention » selon la recommandation R-372. Ces derniers sont soumis à des réglementations d’utilisations strictes afin de garantir la sécurité de tous. En effet, ils doivent en premier lieu respecter les normes de fabrication et être conformes à la directive 2006/42/CE. En plus de faire l’objet d’un entretien soigné, il existe également certains contrôles à réaliser tels que la vérification générale périodique (ou la VPG). Cela, pour vérifier si les matériels sont conformes aux règles de sécurité en vigueur. 

Si vous prévoyez plus tard de conduire ou de vous acheter un chariot télescopique, vous devez suivre une formation CACES R482 catégorie F. Sans aucun doute, cet engin est incontournable dans divers secteurs tels que le BTP, l’agriculture, l’industrie et bien d’autres encore. Cependant, pour jouir d’une exploitation optimum, veillez à bien choisir votre chariot télescopique en vérifiant minutieusement ces caractéristiques techniques.